Les Professionnels de l'Immobilier

Le courtier 
Le courtier est un professionnel généralement représentant une agenc immobilière. Il vous aide à vendre votre bien immobilier ou simplement à vous soutenir dans la recherche de votre maison ou appartement de vos rêves. L'ultime objectif de l'agent immobilier est de trouver un prix de négociation convenant à la fois le vendeur et l'acheteur. Il faut que le vendeur vende son bien dans une tranche de prix respectant le marché actuel lors de la vente et l'acquéreur ne doit pas non plus payer ce bien trop cher. 

Le courtier est au bénéfice d'un contrat lors de telles manipulations. Le contrat de courtage est donc généralement conclu par écrit (ce qui est fort recommandé) ou alors de temps à autre par oral simplement. Dès lors de la signature du contrat, le courtier s'engage à mettre une procédure en route dans le but de trouver un acheteur idéal pour le bien. Toutefois, l'agent immobilier ne peut pas garantir de résultat. C'est pourquoi les contrats sont, en général, fixés à durée déterminée de 3 mois ou 6 mois. Chacune des deux parties peut mettre fin au contrat s'il y a insatisfaction. Le courtier peut renoncer en argumentant que le bien est invendable car le prix est trop élevé par rapport au marché, alors que le mandant peut également rompre le contrat s'il pense que le courtier ne fait pas tout son possible pour vendre le bien et qu'il n'y a pas de suivi. 

L'agent a un travail quelque peu ingrat parfois car il travaille la majeure partie de son temps gratuitement. En effet, il doit faire des photos, analyser le bien et estimer sa valeur, faire visiter le bien X fois à des clients potentiels et tout ceci sans la moindre rémunération. Le courtier touchera une commission uniquement s'il parvient à vendre le bien. En général, la commission se situe entre 3 et 5%, dépendant du prix du bâtiment à vendre. 

Il est possible de mandater plusieurs courtiers lors de la vente d'un bien immobilier. Cependant, plusieurs courtiers demandent ce que l'on appelle un contrat exclusif. Comme son nom l'indique, un contrat exclusif donne l'exclusivité à un seul agent immobilier et est donc le seul courtier autorisé à faire de la publicité et à essayer de vendre le bien immobilier. 

Le notaire
Le notaire a définitivement une importance primordiale dans le domaine de l'immobilier. En effet, on le retrouve dans tous types de transactions. Il sert à mettre par écrit, en forme authentique très souvent exigées, les contrats de transfert de propriétés ou de constitution de gages immobiliers (les cédules hypothécaires). Le choix du notaire appartient à l'acquéreur et n'est pas nécessairement de la région où la transaction a lieu. Etant un officier public, le notaire se doit de renseigner tous les personnes impliquées dans une transaction de façon totalement impartiale. 

Le notaire a 3 rôles bien distincts. 
- Il doit renseigner sur les spécificités du transfert immobilier notamment les servitudes, les plans de zone et le règlement communal des constructions. 
- Il doit régler toutes les démarches administratives concernant le transfert. Comme par exemple, demander les autorisations nécessaires aux différents établissements publics comme l'examen du registre foncier, la vérification du financement ou encore la demane de transfert de bien pour une personne étrangère. 

Que reçoit le notaire ? 
Le notaire est payé par des émoluments, à savoir les sommes perçues pour la constitution des différents actes. Les tarifs peuvent être fixes ou variables proportionnellement en fonction du montant de la transaction. Il touche également certains montants concernant les montants qu'il a du déverser pour rémunérer les différents intervenants dans le transfert comme par exemple les frais postaux, les téléphones, les extraits de registre foncier, etc... Pour finir, le notaire touchera évidemment des honoraires dépendant de la durée de l'opération et la complexité du projet. En général, ces montants sont réglés par l'acquéreur. 

L'architecte
Il est évident que l'architecte intervient lors de constructions, rénovations, transformations ou encore démolitions de bâtiments.
Ses tâches consistent principalement à : 
  • Etablir les plans
  • S'occuper des démarches administratives, notamment la mise à l'enquête publique
  • Demander des offres aux différentes sociétés et entrepreneurs comme par exemple l'entreprise électrique, sanitaire, maçonnerie, ferblanterie, etc...
  • Superviser l'avancement du chantier et le bon fonctionnement entre les différents corps de métiers
  • S'occuper des factures
L'architecte se doit d'effectuer toutes les tâches dont il est chargé et à défendre et supporter son mandant, c'est-à-dire le propriétaire des murs pour la grande marjorité des chantiers. Le contrat d'architecte peut être résilié en tout temps par le mandant ou l'architecte lui-même si des complications trop importantes et ingérables se font ressentir et que l'entente entre les deux partis n'est plus idéale. 

L'architecte est payé par le mandant évidemment mais selon certaines normes éditées par la SIA (société suisse des ingénieurs et des architectes). Concernant les honoraires de l'architecte, ceux-ci sont définis par la norme SIA 102. Cette norme peut varier les prix en fonction du temps passé par l'architecte sur le projet ou le chantier et de l'ampleur des travaux à effectuer (les ouvrages sont classés par catégories selon leur complexité et leur genre). Enfin, il est possible d'obtenir un devis basé sur un montant forfaitaire ce qui empêche toutes surprises lors de la facturation. En revanche, toutes modifications demandées par le mandant lors du chantier en cours ne sont pas prises en compte et le prix gonflera évidemment. 

L'entrepreneur
L'entrepreneur est chargé de réalisé de la meilleure des façons les travaux demandés par le client. Il est vivement recommandé de signer un contrat écrit avec tous types d'entrepreneurs avant d'entreprendre les travaux dans le but de ne pas devoir recontrer de mauvaises surprises. Cependant, si un contrat oral parait suffisant, la loi n'oblige rien concernant ce type de réalisations. En cas de contrat écrit, la norme SIA 118 est une excellente façon de mettre les choses au clair mais doit absolument être validée par les deux partis dans le contrat, autrement elle risque de n'avoir aucune valeur juridiquement. 

Bien entendu, l'entrepreneur est payé en facturant une marge au client. Très fréquemment, les entreprises touchent des honoraires sur le matériel ainsi que sur les heures de travail exécutées par leurs ouvriers. Cependant, le montant final doit correspondre au devis initial avec, évidemment, une marge d'erreur précisée dès le départ dans le contrat. 


Lisez également -> En savoir plus sur les formes de propriétés

Envie d'acheter un chalet ? -> Acheter un chalet

Contactez-nous pour plus d'informations -> Contact